Passer à la navigation Passer au contenu principal

Yazid Oulab

Yazid Oulab (1958) s’intéresse tout particulièrement à lier formes contemporaines et tradition spirituelle. Sa vidéo Le Souffle du Récitant comme Signe (2004) est né de la contemplation d’un fil d’encens qui s’élève dans l’espace. Les voix d’une sourate récitée ébranlent les lignes droites de fumée et font naître des formes élémentaires : mouvements aléatoires d’abord, puis volutes dont la cursivité évoque l’écriture. Cette oeuvre prend source dans une réflexion de Yazid Oulab sur la mystique soufie selon laquelle la poésie est la voie essentielle pour approcher les mystères. Le film, comme une grande part de l’oeuvre d’Oulab, est aussi une quête sur des racines communes ou complémentaires entre les peuples et se donne comme une méditation. « Lorsque l’on crée une oeuvre sans y mettre l’aspect vibratoire musical, elle est éteinte, elle n’a aucune vie. Le souffle, la vibration, c’est la vie. »

Dans Percussions graphiques (2006), deuxième volet d’une trilogie consacrée au souffle et au rythme, on voit la main de l’artiste progressivement recouvrir de traits noirs une feuille de papier à l’aide d’un crayon de charpentier, sur un rythme saccadé. La mélopée soufie chantée lors de veillées, « Leï-la », accompagne le mouvement méditatif. Au-delà des variations formelles, l’artiste souligne dans son travail l’importance de « la réflexion politique sur la mémoire tronquée de l’Algérie dont le passé culturel et philosophique est occulté. »

Œuvre

  1. Yazid Oulab Le Souffle du Récitant comme Signe, 2004

    Projection vidéo couleur, son
    5 min 4 s
    Collection Mudam Luxembourg
    Donation 2006
    © Photogramme : Mudam Luxembourg

  1. Yazid Oulab Percussion graphique, 2005

    Projection vidéo couleur, son
    8 min 58 s
    Collection Mudam Luxembourg
    Acquisition 2006
    © Photogramme : Mudam Luxembourg

  1. Yazid Oulab Rythme, 2005

    Projection vidéo couleur, son
    5 min 16 s
    Collection Mudam Luxembourg
    Acquisition 2006
    © Photogramme : Mudam Luxembourg

Marina Abramović, "Video Portrait Gallery", 1975-1998 | Collection Mudam Luxembourg | Acquisition 2001
La plus importante collection d’art contemporain au Luxembourg Explorez notre collection