Passer à la navigation Passer au contenu principal

Hiroaki Ohya

Après ses études au Bunka Fashion College à Tokyo en 1992, Hiroaki Ohya (1970, Kumamoto) rejoint le Issey Miyake Design Studio, avant de créer sa propre marque en 1996. Il souhaite incorporer dans ses créations, souvent perçues comme des oeuvres d’art, l’idée de récits futuristes et poétiques. Il conjugue l’influence des mangas et les références à la culture populaire, adoptant souvent un recul critique sur la nature superficielle du monde de la mode. Wizard of Jeanz (1999) est directement inspiré du film Le Magicien d’Oz (1939). Il s’agit d’un ensemble de vingt-et-un livres qui se déplient en vêtements. C’est devant des recueils anciens sur un marché aux puces qu’il est frappé par le fait que les livres constituent une forme pérenne et stable dans le temps pour transmettre des idées. Désillusionné par contraste sur le caractère transitoire de la mode, il décide de créer des livres-vêtements. Une fois ouverts, ceux-ci révèlent un monde inattendu, plié et caché, jouant à dessein sur l’illusion. Déplié, le tissu denim se révèle être du polyester et les détails, factices : faux denim imprimé, fausses poches, faux boutons et fausses coutures. Certains des volumes déploient des formes rouges savamment pliées, à la matérialité fragile. Folk (2003-04) procède du même principe de livres, à la différence que chaque volume représente un élément venant s’ajouter aux autres pour constituer la silhouette finale.

Œuvre

  1. Hiroaki Ohya Folk, 2003-2004

    Folk, 2003-2004
    Livres-vêtements en 12 volumes
    Collection Mudam Luxembourg
    Acquisition 2003
    © Photos : Hiroaki Ohya

  1. Hiroaki Ohya Wizard of Jeanz, 2001

    Livres-vêtements en 21 volumes
    Collection Mudam Luxembourg
    Acquisition 2001
    © Photos : Rémi Villaggi

Marina Abramović, "Video Portrait Gallery", 1975-1998 | Collection Mudam Luxembourg | Acquisition 2001
La plus importante collection d’art contemporain au Luxembourg Explorez notre collection