Passer à la navigation Passer au contenu principal

Edward Lipski

L’amoncellement de dieux conçu par Edward Lipski (1966), traduction littérale de God Stack, est à la fois attirant - le foisonnement des formes ravissant l’œil - et inquiétant par l’omniprésence de ce matériau noir indéfini. Sous cette matière, en apparence ni molle ni dure, l’artiste a englouti la représentation en porcelaine d’une divinité chinoise dont on ne discerne que l’habit finement décoré. Recouverte de la tête jusqu’aux épaules par de curieuses excroissances, en fait une multitude d’êtres issus de la mythologie chinoise, la sculpture oscille entre divinité et monstruosité.

Cette impressionnante masse amorphe semble prendre une signification métaphorique tout en restant dans l’indescriptible. C’est la visée de l’artiste que de soustraire l’œuvre aux mots : « Ce que je cherche à capter est une chose pour laquelle nous n’avons pas de nom ». Les sculptures protéiformes d’Edward Lipski se situent entre une signification palpable et des sensations vagues. Son intention est « moins de choquer, que de créer une zone pour le paradoxe, un endroit inconfortable. Mon travail commence peut-être avec une impression dérangeante qui ensuite nous amène à une expérience contradictoire de nostalgie et de dégoût ».

Œuvre

  1. Edward Lipski God Stack, 2007

    Mixed media
    100 x 50 x 50 cm
    Collection Mudam Luxembourg
    Acquisition 2008
    Vue de l’exposition Premier étage – Second degré, 17.11.2010 – 10.04.2011, Mudam Luxembourg
    © Photo : Andrés Lejona | Mudam Luxembourg

Marina Abramović, "Video Portrait Gallery", 1975-1998 | Collection Mudam Luxembourg | Acquisition 2001
La plus importante collection d’art contemporain au Luxembourg Explorez notre collection