Passer à la navigation Passer au contenu principal
Sung Tieu, Zugzwang
Sung Tieu

Exposition individuelle

Sung Tieu (1987, Hai Duong, Vietnam) a été invitée à concevoir une nouvelle exposition pour le Pavillon Henry J. et Erna D. Leir du Mudam. Les installations immersives de l’artiste, qui mêlent sculpture, dessin, texte et son, s’intéressent aux codes visuels qui sous-tendent les structures et systèmes institutionnels pour interroger les notions d’égalité, de gouvernance et de liberté individuelle.

Le travail de Sung Tieu conjugue un intérêt marqué pour les codes linguistiques et esthétiques avec une approche rigoureuse et analytique des sujets qu’il évoque. Les expositions de l’artiste sont souvent l’aboutissement d’une recherche approfondie, nourrie et enrichie par des éléments autobiographiques. Dans ses projets antérieurs, elle s’est ainsi penchée sur les conditions de travail et de vie des travailleurs contractuels vietnamiens (Vertragsarbeiter) en RDA dans les années 1980 ou encore aux processus bureaucratiques auxquels sont confrontés aujourd’hui les demandeurs d’asile. Un autre corpus d’œuvres met en parallèle l’utilisation d’armes psychologiques et sonores au Vietnam dans les années 1970 et le phénomène plus récent du syndrome de La Havane (qui désigne les troubles auditifs subis par les membres du personnel diplomatique américain basé à Cuba). Dans tous ses projets, l’artiste interroge la manière dont le design industriel est mis à contribution pour imposer ou renforcer des mesures de contrôle social ou politique.

L’abstraction est un autre thème récurrent dans son travail, tant sous la forme de références à l’histoire de l’art que comme un outil d’organisation permettant de filtrer et de traiter l’information en privilégiant la similitude et l’ordre à la différence et au chaos. Cette mise en évidence des relations entre l’esthétique de l’art et du design de la fin du 20e siècle et les pratiques contemporaines de la collecte et de la manipulation de données permet à l’artiste d’aborder sous un nouvel angle les problématiques actuelles liées à la migration, au déracinement et à l’identité.

L’exposition s’inscrira dans le cadre architectural du Pavillon Henry J. et Erna D. Leir, un espace emblématique conçu par Ieoh Ming Pei (1917, Guangzhou — 2019, New York). Ce sera la première exposition personnelle de l’artiste dans un musée en dehors de l’Allemagne.

Biographie
Sung Tieu (1987, Hai Duong, Vietnam) a étudié à la Hochschule für bildende Künste Hamburg et
au Goldsmiths College et à la Royal Academy of Arts à Londres. Elle a présenté des expositions personnelles au Kunstmuseum Bonn, à la Galerie für Zeitgenössische Kunst Leipzig (2021), au Nottingham Contemporary et à la Haus der Kunst à Munich (2020). Son travail a été exposé dans le cadre de la 34e Biennale de São Paulo et dans des expositions collectives au Museion Bozen/ Bolzano, à la Kunsthalle Basel à Bâle (2021), au Museum Angewandte Kunst à Francfort, au GAMeC à Bergame, au Hamburger Bahnhof – Museum für Gegenwart à Berlin (2020) et à la Kunsthaus Hamburg (2019). Elle a reçu le Frieze Artist Award 2021 et le prix Ars Viva 2021. Elle a par ailleurs été nommée pour le Preis der Nationalgalerie 2021, Hamburger Bahnhof – Museum für Gegenwart à Berlin. Elle vit et travaille à Berlin.

Crédits

Lieu:
Mudam Pavillon Henry J. et Erna D. Leir
Commissaire:
  • Michelle Cotton, assistée de Clémentine Proby