Passer à la navigation Passer au contenu principal
Laurent Pariente

Sans Titre

Réinventant le lieu investi, la construction de Laurent Pariente contraint l’espace pour lui conférer une ampleur nouvelle. Dans la réponse de l’artiste à la propo­­sition de Mudam d’occuper le Grand Hall, pour la première fois, la dimension colorée s’impose dans son travail. Ici, le caractère labyrinthique de l’œuvre se conjugue avec la présence intense de couleurs diaphanes. Ce sont environ 150 parois translucides, de largeurs et de teintes différentes, qui s’enchâssent en formant des méandres dans l’espace qu’ils cloisonnent et qu’ils rythment au gré des reflets et des transparences. Jeu de passages et de cheminements, l’installation refuse de se laisser appréhender dans sa totalité en un seul regard, même lorsque le spectateur, du balcon, la surplombe. Ce n’est qu’en déambulant qu’il peut s’en emparer, petit à petit..., confronté tout au long de son parcours à des impressions visuelles sans cesse renouvelées, un défi à ses sens captifs de cet espace sensible et coloré.

Crédits

Commissaire:
  • Marie-Claude Beaud