Passer à la navigation Passer au contenu principal
Vue de l'exposition "Freigeister. Fragments d’une scène artistique au Luxembourg et au-delà", 11.11.2021 – 27.02.2022, Mudam Luxembourg © Photo : Rémi Villaggi | Mudam Luxembourg
Freigeister

Fragments d’une scène artistique au Luxembourg et au-delà

Organisée à l’occasion du 15e anniversaire du Mudam, l’exposition Freigeister esquisse un portrait subjectif de la scène artistique luxembourgeoise actuelle en réunissant quatorze artistes nés dans les années 1970 et 1980. Explorant des formes variées, de la photographie à la peinture en passant par l’installation, la sculpture, le film ou la réalité virtuelle, ces artistes ont en commun de tisser, du fait de leurs origines ou leurs trajectoires personnelles, des liens entre le Luxembourg et d’autres pays, reflétant en cela l’ouverture sur l’ailleurs qui caractérise le Grand-Duché.

Freigeister met également en lumière le rôle essentiel que les artistes jouent au sein de la société contemporaine à travers le regard tour à tour critique, engagé, décalé ou poétique qu’ils portent sur celle-ci. Elle souligne leur capacité à interroger les cadres, les idées et les formes établis – agir, selon le terme du philosophe allemand Friedrich Nietzsche (1844, Röcken, Allemagne – 1900, Weimar), en « esprits libres ».

L’exposition se distingue par le processus singulier qui a accompagné sa réalisation. Pensée sur le modèle d’une plateforme collective, la préparation de Freigeister a donné lieu à l’organisation de journées d’échanges associant des moments de réflexion autour du projet d’exposition et des rencontres avec des personnalités extérieures – chercheurs, écrivains, responsables d’institutions et d’associations, etc. – autour de thématiques particulièrement prégnantes dans le contexte luxembourgeois, telles que les migrations, les langues, le vivre-ensemble, les communs ou le territoire.

Sans chercher à illustrer ces thématiques, Freigeister est empreinte des échanges qui ont nourri sa conception. Elle rassemble des propositions pensées par les artistes en réponse au contexte spécifique de l’exposition, comme autant de fragments d’une scène artistique qui se distingue par sa vitalité et sa pluralité.

Le service des Publics a collaboré avec l’artiste Daniel Wagener autour d’un projet inédit de four à pain installé à l’extérieur du musée, Ket Baker, qui sera régulièrement activé durant toute la durée de l’exposition. Un programme de performances et de rencontres prolongeant le principe d’une plateforme collective accompagne également l’exposition. Les performances de Marco Godinho, Sophie Jung, Catherine Lorent, Karolina Markiewicz & Pascal Piron, et Filip Markiewicz seront présentées lors d’un week-end spécial organisé en résonance avec la Luxembourg Art Week, les 13 et 14 novembre 2021.

Enfin, le Mudam a invité vingt-sept personnes d’horizons variés à parler chacune d’un mot, de « ailleurs » à « zesummen » (ensemble), pour former un abécédaire vidéo, l’Abécédaire Freigeister, visible au Mudam Studio.

Freigeister fait suite à une série d’expositions que le Mudam a consacrées au travail d’artistes contemporains luxembourgeois, parmi lesquelles ELO: Inner Exile – Outer Limits (2008), Atelier Luxembourg – The Venice Biennale Projects (1988–2011) (2012) ainsi que les récentes rétrospectives de Su-Mei Tse (2017), Bert Theis (2019) et Jean-Marie Biwer (2020).

Biographies

Yann Annicchiarico (1983, Luxembourg) a présenté des expositions personnelles au KIT – Kunst im Tunnel à Düsseldorf (2020), à la Galerie Nosbaum Reding à Luxembourg (2019) et au Centre des Arts Pluriels à Ettelbruck (2018). Il a effectué des résidences d’artiste à la Fonderie Darling à Montréal (2019) et à la Villa Médicis, Académie de France à Rome (2015). L’artiste a reçu la bourse Francis-André en 2020 pour sa première exposition monographique en institution publique présentée au KIT – Kunst im Tunnel à Düsseldorf. Il vit et travaille à Luxembourg.

Laurianne Bixhain (1987, Wiltz) a présenté des expositions personnelles à Lët’z Arles – Rencontres internationales de la Photographie d’Arles (2017), au Cercle Cité et au Centre National de l’Audiovisuel à Luxembourg (2016), à la Galerie der Hochschule für Grafik und Buchkunst à Leipzig (2015) et au Centre d’Art Nei Liicht à Dudelange (2014). Elle a effectué des résidences d’artiste à la Fonderie Darling à Montréal (2017), à l’Islington Mill à Manchester (2016), et à Torna à Istanbul (2014). Elle est actuellement en résidence à l’ISELP à Bruxelles (2021). Elle vit et travaille à Luxembourg et à Bruxelles.

Aline Bouvy (1974, Watermael-Boitsfort, Belgique) a présenté des expositions personnelles à l’IKOP – Musée d’Art Contemporain à Eupen (2020-2021), à la Künsterhaus Bethanien à Berlin (2019), à la Galerie Nosbaum Reding à Luxembourg (2018, 2014), à la Galerie Albert Baronian à Bruxelles (2018), au CIAP à Hasselt (2018). Entre 2000 et 2013, Aline Bouvy a travaillé en collaboration avec John Gillis. Elle a également co-fondé le collectif féministe « The After Lucy Experiment » avec Claudia Radulescu, Delphine Deguislage, Charlotte Beaudry, Céline Gillain et Aurélie Gravas, actif de 2010 à 2015. Elle vit et travaille au Luxembourg et à Bruxelles.

Marco Godinho (1978, Salvaterra de Magos, Portugal) a présenté des expositions personnelles au Parvis – Centre d’art contemporain à Tarbes (2019), à la Fonderie Darling à Montréal (2018), au MAMAC – Musée d’art moderne et contemporain de Nice (2016), au MNAC – Museu Nacional de Arte Contemporânea do Chiado à Lisbonne (2015), au Museo Universitario Universidad de Antioquia, Medellín et au Casino Luxembourg – Forum d’Art Contemporain à Luxembourg (2013). En 2019, il a représenté le Luxembourg à la 58e Biennale de Venise. Il vit et travaille à Luxembourg et à Paris.

Sophie Jung (1982, Luxembourg) a présenté des expositions personnelles au Casino Luxembourg – Forum d’Art Contemporain à Luxembourg (2020), à l’Institut suisse de Milan (2020), au Kunstmuseum Basel (2018), à Blain Southern à Londres (2018) et la Galerie Nosbaum Reding à Luxembourg (2016). En 2016 et 2019, elle a été lauréate aux Swiss Art Awards et a reçu le Manor Kunstpreis en 2018. Elle vit et travaille à Londres et à Bâle.

Catherine Lorent (1977, Munich) a présenté des expositions au Centre d’art Nei Liicht à Dudelange (2021), au Finnish-German Artspace Toolbox à Berlin (2019), au bb15 Space for Contemporary Art à Linz (2018) et à l’artothek Köln (2016). En 2013, elle a représenté le Luxembourg à la 55e Biennale de Venise. Parallèlement à sa recherche plastique, elle a fondé différents projets musicaux, dont Gran Horno. Elle vit et travaille à Berlin.

Filip Markiewicz (1980, Esch-sur-Alzette) a présenté des expositions personnelles au C+N Canepaneri à Milan (2020), au MNAC – Museum of Contemporary Art Bucharest (2020), à la Kunsthalle Osnabrück (2019), au CCA – Derry Londonderry (2019), au Casino Luxembourg – Forum d’Art Contemporain (2018), à La Panacée, Montpellier (2018) et au Theater Basel (2017). En 2015, il a représenté le Luxembourg à la 56e Biennale de Venise. Il vit et travaille à Hambourg et à Luxembourg.

Karolina Markiewicz (1976, Luxembourg) et Pascal Piron (1982, Luxembourg) collaborent depuis 2013 et ont présenté des expositions personnelles au Casino Luxembourg – Forum d’Art Contemporain à Luxembourg (2021/2016), au Centre National de l’Audiovisuel à Dudelange (2019), au VT Artsalon et au TheCube Project Space à Taipei (2018), et au Centre d’art Dominique Lang à Dudelange (2017). En 2015, ils ont participé à la 56e Biennale d’Art de Venise (représentation officielle du Liechtenstein) et à de nombreux festivals de films internationaux, dont la 76e édition de la Mostra de Venise (2019). Ils vivent et travaillent au Luxembourg.

Claudia Passeri (1977, Esch-sur-Alzette) a présenté des expositions personnelles à la Galerie Nosbaum Reding (2020), à Lët’z Arles – Rencontres internationales de la Photographie d’Arles (2019), à la SRISA Gallery à Florence (2017). Elle a créé plusieurs projets collectifs curatoriaux et résidences d’artiste parmi lesquels l’Agence Borderline, fondée en 2006 avec Michèle Walerich, Transitus immobilis (2018) avec Catherine Lorent et Serge Ecker et Common Wealth (2018) avec Benoit Delzelle. Elle vit et travaille au Luxembourg et en Ombrie (Italie).

Daniel Reuter (1976, Trèves) a présenté des expositions personnelles à Lët’z Arles – Rencontres internationales de la Photographie d’Arles (2021), à la Galerie Nosbaum Reding à Luxembourg (2021), à Harbinger à Reykjavik (2020), à Neskirkja Reykjavik (2018), à Ramskram à Reykjavik (2018), à MiCamera à Milan (2014) et à 25 Books à Berlin (2014). Il vit et travaille à Luxembourg et à Reykjavik.

Nina Tomàs (1989, Béziers) a présenté des expositions personnelles à la Fondation privée du Carrefour des Arts à Bruxelles (2020), à la Galerie Nosbaum Reding à Luxembourg (2019), à la Galerie Art Est Ouest à Marseille (2017). Elle a également effectué des résidences d’artiste à l’ISELP à Bruxelles (2021), à la Fondation privée du Carrefour des Arts à Bruxelles (2017), à l’Anderson Center Residency Program du Minnesota (2016). Elle vit et travaille à Luxembourg et à Bruxelles.

Daniel Wagener (1988, Luxembourg) a présenté des expositions personnelles à l’AICA Kiosk à Luxembourg (2018), au Centre d’art Dominique Lang à Dudelange (2017). Il a effectué des résidences d’artiste au Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster (neimënster) en 2020 et à l’ISCP – International Studio & Curatorial Program à New York (2018). En 2020, Daniel Wagener et Axel Claes ont créé le collectif « Les Conseillers » afin de proposer un programme autour de différentes techniques d’impression à Kanal – Centre Pompidou à Bruxelles. Il vit et travaille à Bruxelles.

Jeff Weber (1980) a présenté des expositions personnelles au Carré d’art – Musée d’art contemporain à Nîmes (2021), à Lxhxb à Eidhoven (2020), à la Galerie Erna Hecey à Luxembourg (2019), à la Kunsthalle Leipzig (2014–2017) et à la Jan Van Eyck Academie à Maastricht (2012). En 2018, il a été le lauréat de la Bourse Bert-Theis et, en 2015, il a reçu le Edward Steichen Award. Il a effectué des résidences d’artiste à la Cité Internationale des Arts à Paris (2020) et à l’ISCP – International Studio & Curatorial Program à New York (2015). Il vit et travaille à Berlin.

Crédits

Lieu:
Mudam Niveau 0 : Galerie Est, Galerie Ouest
Commissaires:
  • Clément Minighetti
    Sarah Beaumont
    Marie-Noëlle Farcy
    Christophe Gallois

Artistes:
  • Yann Annicchiarico
    Laurianne Bixhain
    Aline Bouvy
    Marco Godinho
    Sophie Jung
    Catherine Lorent
    Filip Markiewicz
    Karolina Markiewicz and Pascal Piron
    Claudia Passeri
    Daniel Reuter
    Nina Tomàs
    Daniel Wagener
    Jeff Weber

Scénographie:
  • Polaris Architects

Avec le soutien de:
  • Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte
    Fondation Indépendance
    Ministère de la Culture du Grand-Duché de Luxembourg

Partenaire média:
  • Luxemburger Wort

Freigeister Abécédaire:
  • Enfin, le Mudam a invité vingt-sept personnes d’horizons variés à parler chacune d’un mot, de « ailleurs » à « zesummen » (ensemble), pour former un abécédaire vidéo :
    l’Abécédaire Freigeister
    .