Passer à la navigation Passer au contenu principal
Tina Gillen, Shelter 2018
Tina Gillen. Faraway So Close

Le Pavillon luxembourgeois à la 59e Biennale de Venise

Le projet Faraway So Close de Tina Gillen (1972, Luxembourg), développé par le Mudam Luxembourg – Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean pour la 59e Biennale de Venise, est une installation picturale ambitieuse réalisée spécialement pour le Pavillon luxembourgeois. Il s’agira de la 16e exposition à représenter le Grand-Duché de Luxembourg à la Biennale de Venise.

Ancrée dans le champ de la peinture, l’œuvre de Tina Gillen prend en compte l’histoire de ce médium tout en le confrontant à d’autres disciplines, comme la photographie, la sculpture, l’installation et le cinéma. Ses peintures ont souvent pour point de départ les images qui nous entourent au quotidien. L’artiste les combine, les retravaille, les traduit, les épure pour aboutir à des compositions picturales qui entretiennent à dessein une certaine ambiguïté, entre abstraction et figuration, structure et hasard, surface et traduction de l’espace. Plus récemment, Tina Gillen s’est attachée à sortir du cadre traditionnel de la toile en explorant différents types de relations entre l’espace tridimensionnel et l’espace pictural.

Titré Faraway So Close, le projet de Tina Gillen est pensé comme un « tableau vivant » déployé à l’échelle du Pavillon luxembourgeois. Il offre une réflexion sur les relations entre l’espace intérieur et le monde extérieur et prendra corps au sein d’un dispositif scénographique spécifique inspiré des décors de cinéma peints. S’inscrivant dans la continuité des thématiques qui parcourent l’œuvre de l’artiste, comme l’architecture, le paysage ou la relation entre abstraction et figuration, il donnera lieu à la réalisation de nouvelles peintures et d’œuvres in situ, en dialogue avec l’espace historique des Sale d’Armi, au sein de l’Arsenale, et le contexte de la Biennale.

En résonance avec l’exposition, Tina Gillen et Christophe Gallois développeront de 2021 à 2023 un projet de recherche à la Royal Academy of Fine Arts à Anvers, où l’artiste enseigne la peinture. Intitulé Forms of Life, ce projet prendra notamment la forme d’un séminaire mensuel à l’Académie et d’un workshop à Venise, durant la Biennale.

Le Mudam a été désigné porteur de projet pour la représentation officielle du Grand-Duché de Luxembourg à la 59e Biennale de Venise par le ministère de la Culture.

Biographie
Tina Gillen (1972, Luxembourg) a présenté des expositions personnelles à BOZAR à Bruxelles (2015), au Mudam Luxembourg (2012), au M–Museum à Louvain (2010) et à la Galerie Nosbaum Reding à Luxembourg, qui la représente depuis 2001. Elle a également participé à de nombreuses expositions collectives, au Mudam Luxembourg (2018, 2010, 2009), à la Künstlerhaus Bethanien à Berlin (2012), au Mu.ZEE à Ostende (2010), à Wiels à Bruxelles (2009), au M HKA à Anvers (2007) et à Platform Garanti à Istanbul (2004). Son travail a fait l’objet de deux publications monographiques, Echo (MER. Paper Kunsthalle, 2016) et Necessary Journey (Hatje Cantz, 2009). Elle vit et travaille à Bruxelles.

Crédits

Lieu:
Sale d’Armi, Arsenale, Venice
Commissaire:
  • Christophe Gallois, assisté de Ilaria Fagone

Scénographie:
  • Tina Gillen en collaboration avec Polaris Architects

Publication:
  • L’exposition sera accompagnée d’un catalogue avec des essais d’Eva Wittocx, de Jean-Philippe Antoine et de Marielle Macé, et un entretien entre l’artiste et le commissaire.
    Conception graphique : Kim Beirnaert.