Passer à la navigation Passer au contenu principal
Vue de l’exposition "Enfin seules. Photographies de la collection Archive of Modern Conflict", 01.05 – 19.09.2021, Mudam Luxembourg
Enfin seules

Photographies de la collection Archive of Modern Conflict

Avec Enfin seules, Mudam Luxembourg – Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean présente une sélection de plus de deux cents images de la collection Archive of Modern Conflict. Fondée en 1992 à Londres, cette organisation se décrit comme étant « dépositaire des histoires perdues et oubliées que recèle la production photographique passée ». Initialement portée sur l’histoire des conflits, elle s’apparente aujourd’hui davantage à un laboratoire qu’à une archive traditionnelle, couvrant une multitude de sujets. Avec plus de huit millions d’images, elle compte parmi les collections photographiques les plus importantes du monde et est régulièrement présentée au sein d’expositions et de publications.

À travers un ensemble de photographies provenant de tous les continents et couvrant une large période, depuis les origines de la photographie, au milieu du XIXe siècle, jusqu’aux années 1970, Enfin seules pose un regard nouveau sur la représentation du monde végétal, appréhendé dans toute sa diversité. L’exposition dresse le portrait fictionnel d’un monde déserté de toute vie humaine ou animale.

Enfin seules est conçue comme un environnement immersif articulé autour d’un espace central assimilable à une « caverne ». Des images florales, des champignons, des troncs d’arbres, des fougères, des stalagmites ou des aurores boréales investissent l’ensemble des murs de la galerie. Ces panoramas de plantes, de roches et de phénomènes lumineux servent de toile de fond à une sélection de photographies historiques et récentes, aux techniques et aux procédés divers. Images anonymes et tirages de photographes de renom se côtoient au sein de l’exposition, qui rassemble également des photographies issues de disciplines variées : la science, la botanique, l’astronomie, les mathématiques, ou encore la peinture.

Avec des photographies de (sélection) :
Anna Atkins (1799, Tonbridge, Kent – 1871, Halstead, Kent), Paul Marcellin Berthier (1822, Paris – 1912, Paris), Johann Böhm (1895, České Budějovice – 1952, Prague), Brassaï (1899, Brașov, Roumanie – 1984, Beaulieu-sur-Mer), Fred Payne Clatworthy (1875, Dayton, Ohio – 1953, Estes Park, Colorado), William Craven (1809, Londres – 1866, Scarborough, Yorkshire du Nord), Henry John Elwes (1846 – 1922, Cheltenham, Gloucestershire), Dimitri Ermakov (1846 – 1916, Tiflis, aujourd’hui Tbilissi, Géorgie), Amelia Elizabeth Gimingham (1833, Londres – 1918, Axbridge, Somerset), Conrad Theodore Green (1863, Kirkburton, Yorkshire de l’Ouest – 1940, Birkenhead, Merseyside), Petr Helbich (1929, Prague), John Karl Hillers (1843, Hanovre, Allemagne – 1925, Washington D.C.), Bertha Jaques (1863, Covington, Ohio – 1941, Chicago), Edward Dukinfield Jones (1848, Derby – 1938, Los Angeles), August Kotzsch (1836 – 1910, Dresde), Axel Lindahl (1841, Mariestad, Suède – 1906, Södertälje, Suède), Lee Miller (1907, Poughkeepsie, New York – 1977, Chiddingly, Sussex de l’Est), John Murray (1809, Peterhead, Aberdeenshire – 1898, Sheringham, Norfolk), Charles Nègre (1820 – 1880, Grasse), Ferdinand Quénisset (1872, Paris – 1951, Juvisy-sur-Orge), Willy Ronis (1910 – 2009, Paris), Jaroslav Rössler (1902, Smilov, République Tchèque – 1990, Prague), José María Sert (1874 – 1945, Barcelone), Carlo Baldassare Simelli (1811, Stroncone, Ombrie – décédé après 1877), Fredrik Carl Mülertz Størmer (1874, Skien, Norvège – 1957, Oslo), Josef Sudek (1896, Kolín, République Tchèque – 1976, Prague), Graham Sutherland (1903 – 1980, Londres), Shikanosuke Yagaki (1897, Kyoto – 1966, ville inconnue)

Crédits

Concept de l’exposition:
  • Timothy Prus (Archive of Modern Conflict)

Commissaires:
  • Timothy Prus
    Assisté de Ed Jones, Luce Lebart, Giulia Shah et Michelle Wilson

    et

    Michelle Cotton
    Assistée de Sarah Beaumont et Christophe Gallois

Scénographie:
  • Polaris Architects

L’exposition est conçue par l’Archive of Modern Conflict pour le Mudam, à l’occasion de la 8e édition du Mois européen de la photographie Luxembourg, consacrée à la thématique Rethinking Nature / Rethinking Landscape.