Passer à la navigation Passer au contenu principal
Anna Franceschini – VILLA STRAYLIGHT @DSL Studio
After Laughter Comes Tears

Mudam Performance Season II – A performative exhibition in six acts

Après le succès de la Mudam Performance Season. The Illusion of the End, exposition expérimentale de deux semaines consacrée à la performance dans l’art contemporain, le Mudam est heureux d’annoncer sa deuxième édition, Mudam Performance Season II. After Laughter Comes Tears. Ainsi intitulée en hommage à la chanson « After Laughter » par la chanteuse et compositrice de soul music Wendy Rene (1964), cette exposition performative en six actes repose sur la tension entre comédie et tragédie, et sur la capacité de ce qui à première vue peut sembler comique à dissimuler un drame. L’exposition remettra en cause les définitions communément acceptées de la «normalité» et portera au jour les limites des conceptions occidentales de normes sociales et biologiques.

Le besoin d’affection et d’approbation est un trait immuable de l’existence humaine. La forme qu’il prend et la façon dont il est satisfait dépend de notre environnement, privé ou collectif. Les événements dramatiques que nous avons connus au cours des dernières années – pandémie, guerres, catastrophes naturelles – ont multiplié et accéléré les engrenages menant à l’exclusion et à la solitude. Dans le même temps, les partis d’extrême droite gagnent du terrain, occupant une place de plus en plus importante dans la vie politique européenne. Le préfixe xéno- semble ainsi être devenu une pièce centrale des haines politiques, sociales et religieuses. After Laughter Comes Tears se veut un monument inébranlable aux stigmatisés et aux incompris tout en questionnant ce qu’il peut y avoir d’arbitraire ou d’ambigu dans la notion de soin et d’attention à autrui.

Chacun des six actes aborde un thème propre aux hiérarchies, exclusions, aliénations, standardisations, à travers les œuvres d’une nouvelle génération d’artistes, dans un dialogue intime avec la Collection Mudam, s’affrontant, entre ironie et tragédie, à ces pans de notre vie qui semblent régis par les tabous, la compétition et les inégalités.

Allant à l’encontre d’une conception conventionnelle de l’exposition, After Laughter Comes Tears créera un espace dynamique, dans lequel les œuvres devront être activées pour être perçues. Certaines ne verront ainsi le jour que si le public délaisse le rôle passif que le musée lui a attribué, le plaçant au cœur d’un processus de réflexion collectif alimenté par un riche programme public.

Crédits

Lieu:
Mudam Galeries Niveau 0
Commissaires:
  • Joel Valabrega, avec Clémentine Proby