Passer à la navigation Passer au contenu principal

La Nuit des idées 2020. Être vivant

Quand
à partir de
Inscriptions

mudam.com/rsvp-NDI

En collaboration avec

Institut Français du Luxembourg
Institut Pierre Werner

Goethe Institut

En 2020, la Nuit des idées vous donne à nouveau rendez-vous au Mudam. « Être vivant » est la thématique générale de cette édition qui permettra de poser des questions sur l’avenir de l’humanité. Les frontières entre l’homme et la machine, la digitalisation, l’intelligence artificielle ainsi que la question de l’équilibre écologique et la relation de l’homme au monde et aux autres espèces, sont les sujets abordés.

Nous vous invitons à assister aux interventions de personnalités internationales qui partageront leur engagement quotidien pour des causes essentielles, et discuter avec le public au cours de diverses tables rondes.

Entrée gratuite.

18h00-20h30 | Grand Hall
Inscriptions tables rondes

19h00-19h15 | Mudam Auditorium
Mot des partenaires | FR

19h15-20h15 | Mudam Auditorium
5 conférences éclair des orateurs
RSVP
mudam.com/rsvp-NDI
Modération par Caroline Mart | FR/DE

20h45 + 21h30 | Galeries
Tables rondes | Ouvertes à tous | 45 min.

22h15-23h00 | Mudam Café
Come Together

Intervenant•e•s :

Prof. Dr. Dr. Ayad Al-Ani
Der digitale Mensch der Zukunft | DE
Dr. Dr. Ayad Al-Ani est professeur extraordinaire de la School of Public Leadership de l’Université Stellenbosch, en Afrique du Sud, ainsi que membre associé du Einstein-Zentrum Digitale Zukunft, à Berlin. Il enseigne également la culture numérique à l’Université de Bâle. Dans sa fonction d’économiste et de politologue, Al-Ani s’intéresse aux thèmes principaux du travail, de la politique et de l’éducation. Il travaille sur la transformation numérique, et particulièrement sur la relation entre institutions traditionnelles et économie de plateforme ainsi que sur les répercussions de la numérisation dans les domaines de l’État et de la politique.

Louisa Clement
Was macht einen Menschen im digitalen Zeitalter aus? | DE
Louisa Clement a terminé ses études à l’Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf en 2015 dans la masterclass d’Andreas Gursky. Lauréate de la Bourse Max Ernst de la ville de Brühl, elle a aussi reçu le prix d’encouragement des beaux-arts de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie ainsi qu'une bourse de la Fondation Konrad Adenauer. La présence humaine dans l’artificiel d’un côté, la présence artificielle dans l’humain de l’autre, tel est le spectre des œuvres multiformes de Louisa Clement qui reflètent les conditions de vie et les thèmes d’une jeunesse occidentale urbanisée du début du 21e siècle.

Yves Gellie
La Possibilité d’un dialogue Humain / Machine | FR
Yves Gellie a commencé une carrière dans le photojournalisme avec un reportage sur la production de cocaïne en Colombie, suivi d’une histoire sur les réfugiés de guerre à Ogaden, en Somalie. Son travail a été publié dans des magazines et des journaux comme Geo, National Geographic, Sunday Times Magazine, Le Monde, Life, Newsweek, ... Il est lauréat du World Press Photo en 1987. À partir de 1999, il développe une démarche se situant entre documentaire et art contemporain. Depuis 2007, il a entrepris un projet sur le monde des grands laboratoires de recherche scientifique dédié au développement de robots humanoïdes et de robots sociaux.

Jérémy Gobé
Un art au service du bien commun | FR
Le travail de Jérémy Gobé traduit une vision d’un art « dans la vie », pour laquelle il va à la rencontre des ouvriers sans ouvrages et des matières sans ouvriers, des objets sans usage et des ouvrages non façonnés. Au fil de ses expositions, notamment au Palais de Tokyo (2013), au Bass Museum of Art Miami (2016) et au Yuz Museum Shanghai (2018), ses œuvres proposent une reconnexion avec la nature. Il a également réalisé le projet Anthropocène pour le jardin de la Fondation Bullukian, conjuguant art contemporain, science, industrie et développement durable, lors de la 15e Biennale de Lyon (2019).

Dr. Thibaud Latour
IA, instrument d’un nouvel obscurantisme ou instrument de liberté ? | FR
Thibaud Latour est le responsable du groupe de recherche intitulé « Human Dynamics In Cognitive Environments » et du « Cognitive Environment Lab » au sein du Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST). Il est profondément fasciné par l’art et la science. Les deux domaines offrent des clés pour découvrir le monde, déchiffrer ses complexités et maîtriser prudemment certains de ses aspects. Basés sur l’intuition et la créativité, l’art et la science suivent des chemins différents sans toutefois être complètement déconnectés.

Dr. Guy Colling
Biodiversität (freie Diskussionsrunde) | DE
Guy Colling est un botaniste luxembourgeois à la tête du groupe de recherche sur la biologie des populations au Musée national d’histoire naturelle du Luxembourg depuis 2000. Ses recherches portent sur les niveaux inférieurs de biodiversité, c’est-à-dire les populations et leur variabilité génétique. Étant expert en biodiversité, il publie régulièrement des articles internationaux sur la biologie des populations d’espèces végétales menacées et rédige des rapports sur des plantes particulièrement rares ou nouvelles au Luxembourg pour la Société des naturalistes luxembourgeois.

Caroline Mart
Moderation
Après un bac à l’école européenne et des études de journalisme à l’Université libre de Bruxelles, Caroline Mart débute à RTL Radio Luxembourg en étant la seule femme dans une rédaction politique. Restant fidèle à RTL elle sera successivement présentatrice du journal télévisé, chef de la culture et rédactrice en chef adjoint. Depuis 12 ans elle anime deux fois par mois l’émission de débat Kloertext sur l’actualité socio-politique à Luxembourg.

Nuit des idées 2019
© Mudam Luxembourg