Passer à la navigation Passer au contenu principal

Clandestine Talk – Surplus

Quand
à partir de
Entretien en ligne avec

Francelle Cane, Ludwig Engel, Hannes Grassegger, Marija Maric, Markus Miessen

Langue

Anglais

La série de « discussions clandestines », elle vise à déconstruire cinquante « mots-clés » en s’appuyant sur un discours caché qui se déploie, selon les instructions de l’artiste, dans un cadre « semblable à un bunker » (un endroit secret, protégé et insonorisé, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’institution). Ces « mots-clés » sont, selon l’artiste, « essentiels et pertinents pour disséquer et redéfinir notre présent ». Chaque discussion implique trois à sept participants qui se rencontrent à huis clos, sans public, pour une durée indéfinie mais au cours d’une seule journée. Les intervenants, rigoureusement choisis par l’artiste, couvrent différentes disciplines et divers domaines d’expertise de manière à apporter des points de vue différents sur les sujets traités. Chaque discussion est diffusée en direct, en streaming audio, mais aussi retranscrite et publiée sur le site internet : www.thinking-head.net.

Francelle Cane est une architecte et chercheuse, principalement active à Bruxelles et au Luxembourg. Elle est doctorante à l'Université du Luxembourg, où elle enseigne également, effectuant ses recherches dans le cadre de la Chaire universitaire en Régénération Urbaine pour Esch-sur-Alzette.
francellecane.com

Ludwig Engel est un futurologue et un urbaniste vivant à Amsterdam. En partenariat avec un vaste réseau de collaborateurs, sa pratique post-disciplinaire comprend l’enseignement, la recherche, la conservation, l’écriture et la publication ainsi que l’organisation d’ateliers, de conférences et de plateformes d’échanges et le conseil aux entreprises et aux institutions publiques sur l’impact des futurs et des utopies sur les capacités de la société à agir et à créer un avenir meilleur.
ludwigengel.net

Hannes Grassegger est un économiste et un journaliste primé spécialisé dans la technologie vivant en Suisse. Il explore les mécanismes et les effets sociétaux des bouleversements technologiques, les tensions entre la liberté et la numérisation, et l’impact d’outils tels que l’intelligence artificielle, Blockchain ou le microciblage. Il est l’auteur de Das Kapital bin Ich — I am Capital (2014). Hannes est journaliste pour Das Magazin (Zürich), le principal hebdomadaire suisse.
hannesgrassegger.com

Marija Maric est architecte et travaille comme associée de recherche postdoctorale au programme de maîtrise en architecture de l'Université du Luxembourg. En 2020, elle a obtenu son doctorat à l'Institut d'histoire et de théorie de l'architecture, ETH Zurich. Sa thèse, intitulée Real Estate Fiction. Branding Industries and the Construction of Global Urban Imaginaries a examiné le rôle des stratèges de la communication dans la médiation, la conception et la mondialisation de l'environnement bâti.

Markus Miessen est un architecte, écrivain, et Professeur de Régénération Urbaine à l’Université du Luxembourg, où il dirige la Chaire de la ville d’Esch (www.masterarchitecture.lu). Son travail se concentre sur les questions de la pratique spatiale critique, de la création des institutions, et des politiques spatiales. Miessen est l’auteur de nombreux livres et essais, dont notamment The Nightmare of Participation et Crossbenching : Towards Participation as Critical Spatial Practice, tous deux publiés par Sternberg Press et Merve Verlag, Berlin.
studiomiessen.com

La série de « discussions clandestines » vise à déconstruire cinquante « mots-clés » en s’appuyant sur un discours caché qui se déploie, selon les instructions de l’artiste, dans un cadre « semblable à un bunker » (un endroit secret, protégé et insonorisé, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’institution).
© Photo : Mudam Luxembourg