Passer à la navigation Passer au contenu principal

Thomas Schütte

Rosa Kacheln (Pink Tiles) (1977–1980) de Thomas Schütte (*1954, Oldenburg) est une installation murale composée de 246 rectangles en plastique peint qui représentent trois formes verticales évoquant les colonnes antiques grecques. Les carreaux reposent simplement sur des clous, conférant ainsi à l'installation une dimension fragile en décalage avec le caractère monumental des éléments architecturaux représentés. Réalisée alors que Schütte étudiait la peinture à l'Académie des beaux-arts de Dusseldorf, cette œuvre est l'une des nombreuses installations que l'artiste a produites avec des carreaux entre 1977 et 1990. Ces œuvres symbolisent les premiers pas de l'artiste vers la sculpture, la technique qui fait aujourd'hui sa renommée. Ayant étudié l'art de la maçonnerie, Schütte a réalisé un grand nombre de dessins abstraits et figuratifs, testant ainsi diverses façons d'agencer les « briques » afin d'obtenir une représentation réaliste d'un mur. Ce travail préparatoire est révélateur de l'intérêt de l'artiste pour les savoir-faire artisanaux et la « décoration », créer « avec vos mains et votre corps [ ... ] le numérique ne m'intéresse pas du tout. Une rayure sur une gravure sur cuivre, une empreinte de doigt sur de l'argile, du polystyrene brulé : c'est ça que j'aime. Précisément le genre de chose qui nous était interdit à l'université : la marque de l'artiste, un doigt, un corps, quelque chose de personnel ».

Œuvre

  1. Thomas Schütte Rosa Kacheln (Pink Tiles), 1977-1980

    Vernis sur plastique
    274 pièces
    297 x 270 x 1 cm
    Collection Mudam Luxembourg
    Acquisition 2003
    © Photo : Rémi Villaggi | Mudam Luxembourg

La plus importante collection d’art contemporain au Luxembourg Explorez notre collection