Passer à la navigation Passer au contenu principal

Tatiana Trouvé

Tatiana Trouvé (1968), alors dépourvue d’atelier et confrontée aux débuts difficiles d’une carrière artistique, entame en 1997 un projet évolutif intitulé Le Bureau d’Activités Implicites (BAI) composé de divers agencements d’objets voués à se développer et à proliférer de manière organique. Ces modules reprennent tant des activités concrètes (archivage, reproduction, écriture) que des opérations mentales (concentration, réminiscence).

La série des Polders, qui découle du BAI, se développe à échelle réduite enrichissant les diverses ramifications biographiques du BAI une dimension d’allégories et de souvenirs. Entre sculpture, maquette et installation, Trouvé produit de minuscules espaces, comme de lointains souvenirs, qui, à l’instar des polders leur ayant donné le titre, n’émergent et ne prennent forme que par l’action mentale. Représentant des endroits potentiels d’activités dont la signification reste incertaine, les Polders évoquent des histoires possibles sans pour autant les narrer explicitement. Des éléments qui les composent, à la fois familiers et troublants, émane une atmosphère étrange et singulière.

Œuvre

  1. Tatiana Trouvé Polder, 2002

    Technique mixte
    60 x 230 x 230 cm
    Collection M.J.S., Paris
    Dépôt 2006 - Mudam Luxembourg
    © Photo : Rémi Villaggi

Marina Abramović, "Video Portrait Gallery", 1975-1998 | Collection Mudam Luxembourg | Acquisition 2001
La plus importante collection d’art contemporain au Luxembourg Explorez notre collection