Passer à la navigation Passer au contenu principal

Rémy Zaugg

Intransigeante, l’œuvre de Rémy Zaugg (1943-2005) oblige le spectateur à prendre position. Ses tableaux épurés maintiennent de prime abord à distance. Composés de mots, de phrases, et confinant parfois aux limites de la vision, ils remettent constamment en question les enjeux de la perception et en aucun cas n’admettent la passivité de la vision. Pour l’artiste, regard et conscience sont en effet liés et c’est à travers leur imbrication que se développe notre rapport au monde. Ainsi, qu’il soit poétique, elliptique, interrogatif ou injonctif, le langage dans les tableaux de Zaugg est avant tout l’affirmation d’une volonté existentielle, et le plus souvent reviennent des thèmes liés à la présence, la mort, la vision et la cécité, dans un va et vient continu entre objet et sujet.

Voir est donc un acte engagé et le regardeur toujours en activité car confronté aux tableaux où figurent des sentences et dans lesquels la couleur et la composition s’imposent jusqu’à saturation ou disparition, les choses vues comme les choses pensées tour à tour s’effacent et ressurgissent. L’œuvre requiert une conscience en perpétuel mouvement, en constante définition. La série de quinze tableaux « Le Monde voit » est à ce titre emblématique des recherches de l’artiste dont la radicalité ne saurait éclipser la poésie.

Œuvre

  1. Rémy Zaugg Le monde voit, 2000

    Ensemble de 15 tableaux de diverses dimensions
    Aluminium, peinture au pistolet, lettres sérigraphiées, vernis transparent.
    Collection Mudam Luxembourg
    Acquisition 2000
    © Photo : Rémi Villaggi

Marina Abramović, "Video Portrait Gallery", 1975-1998 | Collection Mudam Luxembourg | Acquisition 2001
La plus importante collection d’art contemporain au Luxembourg Explorez notre collection