Passer à la navigation Passer au contenu principal

Miguel Palma

Prenant la forme d’un rêve ou d’un cauchemar, les œuvres de Miguel Palma (1964) représentent le monde à travers un modèle technicisé et absurde. En s’intéressant, souvent de manière ludique, à certains aspects de la réalité artistique ou humaine, elles suggèrent paradoxalement une vision du monde dubitative et pessimiste.

Invité en résidence dans un atelier face à la montagne Sainte-Victoire, Miguel Palma se retrouve dans la posture de Cézanne, fasciné par ce motif, et imagine alors un outil mécanique lui permettant de renverser le point de vue en construisant une structure réfléchissante installée sur la montagne. Transposée dans le parc du Mudam, l’installation retransmet sur un écran, dans le musée, le détail d’un bâtiment situé sur le plateau du Saint-Esprit. Loin d’une objectivité souvent fantasmée, l’image qui en résulte est flottante, marquée par l’instabilité de la lumière, les effets de distorsion du miroir et l’impact du vent sur ce dernier, créant des impressions fugaces.

Son installation Autofocus (2006) est une réalisation technique rappelant les fantaisies futuristes d’artistes ingénieurs d’autres époques, comme par exemple Leonard de Vinci. Une machine, propulsée par une hélice, évolue sur des rails au bout desquels est montée une caméra vidéo. Tel un satellite, celle-ci tourne autour d’une représentation de la terre en mouvement. L’image ainsi créée est simultanément diffusée sur un écran, faisant ainsi référence, comme le souligne l’artiste, à Google Earth.

Œuvre

  1. Miguel Palma Autofocus, 2006

    Écran vidéo, caméra, ventilateur, globe terrestre, chariot sur rails
    320 x 150 x 100 cm
    Collection Mudam Luxembourg
    Donation 2006 Reginald Neuman, Luxembourg
    Vue de l’exposition Portugal Agora – À propos des lieux d’origine, 16.12.2007 – 07.04.2008, Mudam Luxembourg
    © Photo : Andrés Lejona | Mudam Luxembourg

  1. Miguel Palma Pays/scope, 2012

    Structure métallique, miroir, télescope, ordinateur portable
    580 x 190 x 190 cm
    Collection Mudam Luxembourg
    Donation 2014 – Reginald Neuman
    Vue de l’installation dans le Park Draï Eechelen, Luxembourg
    © Photo : Rémi Villaggi | Mudam Luxembourg

Marina Abramović, "Video Portrait Gallery", 1975-1998 | Collection Mudam Luxembourg | Acquisition 2001
La plus importante collection d’art contemporain au Luxembourg Explorez notre collection