Passer à la navigation Passer au contenu principal

Marijke van Warmerdam

Marijke van Warmerdam (1959) est connue pour ses films, ses photographies et ses sculptures qui s’adressent directement à l’observateur par le biais d’un langage visuel simple et direct. Ses travaux ouvrent sur une autre dimension. Ils conduisent l’observateur à la frontière entre réalité et rêve éveillé. Avec la légèreté qui est sienne, l’artiste lie la vision à une démarche faussement naïve par le biais de stratégies simples, telles que des sauts d’échelle, des redoublements, des effets de reflet, des répétitions rythmées ou des confrontations insolites, pour nous faire parcourir le monde avec des yeux plus attentifs.

Le film Met losse Handen (Sans les mains, 2004) de Marijke van Warmerdam est une métaphore légère et méditative qui fait resurgir des sensations et des souvenirs poétiques chez l’observateur. Qui ne se souvient pas avoir fait du vélo sans les mains sur un petit chemin par un beau jour orageux de fin d’été? La caméra subjective du film invite le spectateur à suivre son regard : d’abord concentré pour tester la stabilité de la conduite sans les mains, le regard s’abaisse après quelques secondes et se dirige plus au loin puis, comme dans les rêves, commence à s’élever pour prendre de la hauteur, à l’image d’une envolée lyrique qui vagabonde. Dans une liberté apparemment totale, le regard tourne sur la droite autour de la cime des arbres à une altitude irréaliste, avant de pivoter vers la gauche dans un vol plané « mains libres » pour enfin, peu après, se poser de nouveau sur le sol où il retourne à sa concentration initiale en masquant le paysage comme dans un spectacle intérieur. Le film, projeté en boucle quasiment sans ruptures, répète apparemment à l’infini un mouvement cyclique, dont le va-et-vient trouve un parallèle en beaucoup de choses.

Œuvre

  1. Marijke van Warmerdam Met Losse Handen, 2004

    Projection film couleur 35mm en boucle, muet
    2 min 40 s
    Collection Mudam Luxembourg
    Acquisition 2005
    © Photo : Rémi Villaggi

Marina Abramović, "Video Portrait Gallery", 1975-1998 | Collection Mudam Luxembourg | Acquisition 2001
La plus importante collection d’art contemporain au Luxembourg Explorez notre collection