Passer à la navigation Passer au contenu principal

Manuel Ocampo

À l’instar des représentations religieuses, les tableaux de Manuel Ocampo, ainsi que leur titre, sont des agencements complexes d’éléments aux multiples connotations, associations et symboles. Ils demeurent toutefois souvent difficiles à décrypter au premier regard, tant les possibilités d’interprétation, à chaque fois variées, ouvrent à l’observateur un large champ polysémique, qui jamais ne mène à une explication univoque. Sur le tableau de la Collection Mudam intitulé An Object functioning as a Nostalgic Emanation of Libidinal De-amputations, l’observateur peut reconnaître une allusion à l’une des images préférées des Allemands, le « Armer Poet » (Le poète pauvre) de Carl Spitzweg, qui date de 1839. L’artiste transforme cette icône de la petite bourgeoisie Biedermeier en une caricature apocalyptique, fruit d’une imagination débridée. Une saucisse, un vautour, des pantalons de cuir, une croix et un crâne plantent ici le décor. Ces éléments scéniques constituent un vocabulaire riche en signes et forment un ensemble absurde et extravagant, devant lequel on oscille entre rire et stupéfaction. Se situant, d’un point de vue pictural, entre la vitalité gestuelle d’un Jean-Michel Basquiat et les caricatures caustiques d’un Robert Crumb, les tableaux de Manuel Ocampo sont des provocations anarchiques, qui ébranlent les attentes visuelles de l’observateur, tant du point de vue de la forme que du contenu.

Œuvre

  1. Manuel Ocampo An Object functioning as a Nostalgic Emanation of Libidinal De-amputations, 2006

    Huile sur toile
    197,5 x 197,5 cm
    Collection Mudam Luxembourg
    Acquisition 2007
    © Photo : Rémi Villaggi

Marina Abramović, "Video Portrait Gallery", 1975-1998 | Collection Mudam Luxembourg | Acquisition 2001
La plus importante collection d’art contemporain au Luxembourg Explorez notre collection