Passer à la navigation Passer au contenu principal

Kara Walker

Darkytown Rebellion (2001) de Kara Walker (*1969, Stockton) est une grande installation composée de dix-sept silhouettes en papier découpé, d'une peinture de paysage encadrée, et d'une projection murale. Elle représente la révolte violente d'un groupe d'esclaves à l'encontre de leurs propriétaires. Les scènes de violences raciales apparaissent fréquemment dans l'œuvre de Walker qui explore la période précédant la guerre civile américaine et fait usage de la silhouette pour questionner nos préjugés quant à la manière dont la couleur de peau influence l'apparence et les comportements. Dans Darkytown Rebellion, des personnages créés à partir de stéréotypes racistes sont présentés sous la forme de figures grandeur nature placées sur un seul plan et au même niveau que le public, insérant ainsi le spectateur dans l'installation. Le titre de l'œuvre contient une insulte raciale et est tiré d'un paysage anonyme intitule Darkytown que Walker a découvert dans l'ouvrage American Primitive Painting (1942). Une réplique de cette peinture, intitulée Darkytown Redux, After Anonymous, est placée à l'écart des éléments en papier découpé. Ce tableau peint à l'aide de diverses techniques représente, dans un style naïf, des fermes et un paysage jaune et vert plat duquel les personnages ont été retirés, et tranche avec la violence des images qui composent le reste de I'œuvre.

Œuvre

  1. Kara Walker Darkytown Rebellion, 2001

    Papier découpé et projection murale
    475 x 1143 cm
    Collection Mudam Luxembourg
    Acquisition 2002
    Vue de l’exposition Le meilleur des mondes (du point de vue de la Collection Mudam), 31.01.2010 – 23.05.2010, Mudam Luxembourg
    © Photo : Andrés Lejona | Mudam Luxembourg

Marina Abramović, "Video Portrait Gallery", 1975-1998 | Collection Mudam Luxembourg | Acquisition 2001
La plus importante collection d’art contemporain au Luxembourg Explorez notre collection