Passer à la navigation Passer au contenu principal

Charles Fréger

Depuis le début des années 2000, Charles Fréger (*1975, Bourges, France) s’intéresse à des groupes constitués – militaires, sportifs ou encore étudiants – tous aisément identifiables grâce aux tenues et aux uniformes qu’ils partagent. Une de ses premières séries, Pattes Blanches (2000) a pour cadre l’École Nationale d’Industrie Laitière et de Biotechnologies située à Poligny, dans le Jura français. Pendant deux années scolaires, Fréger y a suivi ces jeunes hommes et femmes qui, vêtus de blouses et munis de charlottes et gants blancs, apprennent à travailler les fermentations lactées. Pour ses photographies, Fréger applique un protocole rigoureux : trépied, flashs et parapluies en place, il dispose le sujet dans son milieu parmi ses machines et instruments, et le photographie en pied ou en buste à la manière des portraits traditionnels. Dans ce cadre de travail qu’il s’est assigné, Fréger déploie une attention particulière pour les matières : peau laiteuse, carrelage immaculé, aluminium brossé et tablier blanc réfléchissent la lumière et se répondent l’un l’autre.

Œuvre

  1. Charles Fréger LUX : portraits photographiques et uniformes, 2002–2004

    Série de 73 photographies couleur, C-print analogiques
    Dimensions variables
    Commande et Collection Mudam Luxembourg
    Acquisition 2006
    © Photo : Charles Fréger

  1. Charles Fréger Pattes Blanches, 2000

    12 photographies couleur
    58 x 45 cm chacune
    Collection Mudam Luxembourg
    Acquisition 2002
    © Photos : Rémi Villaggi

Marina Abramović, "Video Portrait Gallery", 1975-1998 | Collection Mudam Luxembourg | Acquisition 2001
La plus importante collection d’art contemporain au Luxembourg Explorez notre collection